Le Royaume de Pierre d’Angle – Tome 1. L’Art du Naufrage, Pascale Quiviger
Publié en avril 2019 aux éditions Rouergue
484 pages

Je l’avoue, lorsque je suis tombé sur ce roman en librairie, c’est le visuel qui m’a fait craquer. J’ai à peine lu la quatrième de couverture et j’ai directement fait chauffer ma carte bleue. Le résumé ne m’avait pas transcendé mais j’avais un très bon pressentiment. Je n’ai pas été déçu !

Résumé

– Résumé complet – 

Le récit débute alors que le Prince Thibault s’apprête à rentrer au Royaume de Pierre d’Angle à bord de l’Isabelle. Après avoir quitté l’ile de Khyriol, Ema, une passagère clandestine est découverte sur le bateau. Elle accompagnera l’équipage jusqu’au château de Pierre d’Angle où Thibault devra affronter une nouvelle aventure.

La vie de marin

Je n’ai jamais été très attiré par la mer ni par les histoires de bateaux. Pourtant, j’ai beaucoup aimé la première partie du roman qui se déroule exclusivement en mer. On y apprend beaucoup de vocabulaire spécifique à la navigation, et on y découvre un peu le quotidien des marins. Bien qu’il s’agisse plutôt d’un roman jeunesse, j’ai trouvé que Pascale Quiviger nous montrait une image assez réaliste de la vie de marin. En effet, tout ne se passe pas à merveille, et on est confrontés aux dangers de la mer et de la vie à l’écart de tout. Tempêtes, maladies, gangrène, naufrage, tout y passe ! (Je ne spoile rien en parlant de naufrage, c’est littéralement écrit dans le nom du roman :)).

Plusieurs aventures en une

En faisant des recherches, j’ai découvert que l’autrice avait initialement écrit six tomes à cette saga, lesquels sont déjà tous sortis au Canada il y a quelques années sous le nom de saga Pierre d’Angle. Ici, L’Art du Naufrage correspond aux trois premiers tomes de cette saga initiale, ainsi qu’à une partie du tome 4. En sachant cela, on se rend effectivement compte que plusieurs histoires distinctes se détachent à l’intérieur du roman. La première histoire se passe essentiellement en mer, mais les autres permettent de découvrir d’autres facettes de l’univers dans lequel évoluent Thibault et Ema. Je ne vais évidemment pas dévoiler l’intrigue de ces autres histoires.

Un ensemble cohérent

Ce que j’ai trouvé appréciable dans ce tome, c’est qu’on a un vrai mélange des genres. On a de la fantasy (à la magie discrète), du roman d’aventure et de la romance (sans mièvrerie). On parle aussi de maladie, de politique, ou encore de superstition. En fait, les personnages évoluent dans un monde plutôt réaliste avec des préoccupations réalistes.

Tout n’est évidemment pas parfait. L’autrice s’autorise parfois quelques facilités (des relations qui évoluent un peu trop rapidement ou des évènements qui s’enchainent de manière un peu bancale) mais elle nous délivre malgré tout un roman plein de charme.

Bien que je me sois tourné vers ce roman un peu par hasard, j’ai beaucoup apprécié cette lecture et j’ai hâte de pouvoir découvrir la suite. Le prochain tome est prévu pour fin 2019.

Note globale : 17/20