La Muse des Cauchemars (Muse of Nightmares), Laini Taylor
Publié en 2019
Editions Hodder – 528 pages (Version UK)
Editions Lumen – 628 pages (Version FR)

Un mois. J’ai attendu un long mois avant de connaître la fin de l’histoire de Lazlo et Sarai (et tous les autres). D’autant plus que le tome 1 avait fini sur un gros cliffhanger ! Je peux donc maintenant vous partager mon avis.

Résumé 

Pas de résumé pour cet avis lecture puisque le but n’est pas de tout spoiler pour ceux qui n’auraient pas lu le tome 1. Pas de lien vers le site de l’éditeur français non plus puisque le site de Lumen ne fonctionne toujours pas. Je vous donne quand même le lien de l’éditeur anglais.

Vous pouvez aussi consulter mon article sur le premier tome. Vous y trouverez un résumé du Faiseur de rêves ainsi que mon avis sur cette (excellente) lecture.

Une première partie dans la continuité du premier tome

La lecture de la première partie a été tout aussi agréable que celle du premier tome. Les relations continuent de se développer suite aux événements du tome précédent. On commence aussi à en apprendre un peu plus sur les dieux : qui ils sont, d’où ils viennent et comment ils sont arrivés ici. Le quotidien de nos personnages est aussi entrecoupé de révélations sur le passé d’un des dieux. J’ai beaucoup aimé ces chapitres qui nous donnaient un peu plus de contexte.

Une deuxième partie différente de ce que j’attendais

J’ai beaucoup aimé ce tome mais ça n’a pas été le coup de cœur que j’attendais. Et cela est dû en grande partie à la tournure qu’a pris la suite de ce tome. Un nouveau conflit prend place, et bien qu’il soit plutôt efficace, je ne voyais pas les choses évoluer dans ce sens. J’ai donc été un peu gêné. 

Malgré tout, on reste sur les bases déjà établies dans le premier tome où rien n’est tout noir ou tout blanc. Comme c’est le cas depuis le début, personne n’est profondément méchant (mis à part le couple Skathis / Isagol qu’on ne connaît qu’à travers des souvenirs). C’est franchement appréciable car cela apporte malgré tout un certain réalisme à l’histoire.

 

J’ai énormément aimé cette saga dont l’univers pourrait bien s’étendre. En effet, quelques mots à la fin du roman laissent entendre que d’autres livres pourraient voir le jour. On ne sait pas si ce sera une suite, un prequel, ni même si on retrouvera les mêmes personnages, mais l’univers sera très probablement exploité à nouveau.

Note globale : 17/20